Selon l'intensité de la dyspraxie et les troubles associés , l'élève va vite présenter des troubles de l'apprentissage.

Si ses difficultés sont reconnues et comprises de façon précoce, il pourra suivre une scolarité normale avec des adaptations. Voyons les répercussions des dyspraxies et les remédiations possibles : en maternelle, au primaire et à partir du collège.

L'enfant dyspraxique pourra suivre une scolarité :

  • Si son niveau intellectuel est normal, s'il apprend à gérer ses difficultés lucidement, efficacement mais sans dramatise, s'il bénéficie d'adaptatations et de soutiens différenciés à chaque étape de son évolution et de sa scolarité, comme un ordinateur, un accompagnateur de vie scolaire (AVS).
  • Si l'enseignant comprend que la dyspraxie entraîne : un retard graphique (dessin, écriture) important qui sera toujours au premier plan des difficultés de l'enfant,de nombreuses difficultés en mathématiques (dénombrement, géométrie) à cause des troubles de l'organisation, du regard et de la structuration spatiale.
  • Si l'enseignant adapte son enseignement c'est à dire :favoriser au maximum les apprentissages et les contrôles oraux,valoriser les connaissances de l'enfant, son langage, son raisonnement, sa logique.
0
0
0
s2sdefault