Je vous remercie, de m'avoir contactée pour donner mon témoignage au Dr Mazeau. Je vais adhérer à votre association qui va aider beaucoup de parents à comprendre. Bravo pour votre site. Voici mon témoignage. Nous habitons dans un petit village des Vosges. Je suis maman d'Arthur 8 ans et demi. Il est né à terme, l'accouchement a été très difficile (on suppose qu'il aurait manquer d'air à la naissance et que ce serait la cause de sa dyspraxie).

Il a marché vers 23 mois, avec beaucoup de difficultés, il tombait très souvent. Il est allé à l'école l'année de ses 3 ans en petite section de maternelle. Dès la moyenne section, nous avons remarqué avec la maîtresse le décalage au niveau du graphisme.

Ayant un frère dyslexique lourd, j'ai consultée une orthophoniste, qui m'a dit tout de suite qu'elle ne pouvait parler de dyslexie (ce que je pensais), mais qu'il avait un réel problème. Elle a donc commencée une rééducation. En grande section de maternelle, la maîtresse qui était la même depuis la petite section (une seule classe) a demandée un bilan psychologique.

A la suite du quel on nous a conseillé d'aller faire un bilan de psychomotricité, elle nous a dit qu'il avait un problème sans nommer précisément le handicap, il faut plus de temps pour donner un diagnostique, environ 8 mois après cette psychomotricienne nous a dit qu'elle pensait qu'Arthur était dyspraxique et nous a expliqué ce que cela signifiait. Elle nous a dit d'aller voir le Dr XX au Centre de Réadaptation Fonctionnelle pour Enfants à Flavigny (54) à 100 km de chez nous.

A cette époque Arthur était au CP sans avoir redoublé, il avait de grosses difficultés à l'écrit.

Mon mari et moi, avons mis 6 mois avant de décider d'aller dans cet établissement le CRE (il fallait accepter le handicap d'Arthur). Après une première visite, nous avons eu plusieurs rendez-vous pour faire un bilan complet.

A la suite de quoi on nous a confirmé une dyspraxie lourde. Ce médecin a tout de suite fait toutes les demandes pour que Arthur aie une rééducation adaptée à son handicap, (demande d'un ordinateur portable) étant loin géographiquement de ce centre, nous avons donc demandé au SESSAD d'Epinal (88) de la prendre en charge. Tout cela a demandé du temps. Mais Arthur a suivi son C.P. et le début du CE1 tant bien que mal (il va une fois par semaine chez l'orthophoniste, une fois chez une psychomotricienne, il a un ordinateur de l'école mis à sa disposition et une maîtresse en or).

En début de CE1(19/10/2001) nous avons eu une réunion de CDES où a été mis en place un Projet Individuel d'Intégration.

En 01/01/2002 Arthur a eu son portable par l'éducation nationale. Sa maîtresse qui était la même que pour le CP a fait ce qu'elle a pu pour qu'Arthur progresse.

Nous avons bénéficier de l'AES à partir de mars 2002 et en avril 2002 le SESSAD d’Épinal a commencé la rééducation d'Arthur soit 1 fois par semaine une psychomotricienne et 2 fois l'ergothérapeute du SESSAD (qui connaissent la dyspraxie) , il continue 1 fois par semaine l'orthophoniste. Il apprend le clavier caché avec l'ergothérapeute.

En fin d'année de CE1 à la réunion de travail concernant l'orientation d'Arthur, les enseignants l'équipe du SESSAD et nous parents ont décidé qu'il devait passé en CE2 avec l'aide d'un emploi jeune, non pas parce qu'il avait acquis toutes les connaissances demandées, mais pour qu'il ne soit pas avec des plus petits et qu'il change d'instituteur car dans notre village il y a 2 classes de primaires (Grande section maternelle, CP et CE1) et (CE2, CM) donc Arthur vient de suivre le CE2 dans une classe de 16 élèves avec un instituteur qui a joué le jeu de l'intégration, il utilise le portable pour pratiquement tous les exercices, l'ergothérapeute et la psychomotricienne interviennent à l'école et tous le monde ce voit et parle des problèmes régulièrement.

Aujourd'hui, nous avons eu une réunion de travail pour parler de l'année passé et de l'an prochain Arthur a fait de gros progrès en lecture, il lit correctement mais n'a pas encore acquis correctement la compréhension d'un enfant de CE2, en mathématique il a acquis le système opératoire de l'addition et de la soustraction mais pas la multiplication et son travail et très pauvre en géométrie.

Il n'écrit pratiquement plus à la main. Tout est basé sur le clavier. L'objectif fixé a été atteint, il a fini d'acquérir le niveau du CE1 et a commencé son CE2, donc Arthur continue son cycle 3 en sachant que son instituteur lui fait un programme pour lui, et que le cycle 3 se fera en 4 ans minimum. Il aura encore l'emploi jeune pour l'année prochaine. Pour moi Arthur a de la chance d’être encadré comme il l'est. En lisant les témoignages, je me rends compte que l'on a de la chance. Par contre, pour nous ce n'est pas tous les jours rose, il faut beaucoup de patience, car il est très fatigué et ne veux pas faire ces devoirs, en ce moment il devient vite insolent avec nous. Mais pour tout ce qui est de l'école ou des rééducations il est toujours d'accord pour apprendre plus. Arthur a aussi un problème de salive très important, il bave beaucoup à la maison, et un peu moins à l'école. Mais c'est là, que son handicap se voit et ce n'est pas facile à gérer.

Nous avons un autre garçon de 5 ans qui va très bien et qui s'entend bien avec son grand frère, même si il le charrie un peu sur la bave et sur ses performances physiques. Pour le moment tout ce passe bien. Je vais vous envoyer mon adhésion. Je vous remercie pour tous le travail que vous avez fait pour nous tous en créant cette association.

Lydie

0
0
0
s2smodern