Petit message destiné aux parents de jeunes enfants dyspraxiques. Mon fils a désormais 21 ans, en regardant le chemin parcouru, je peux dire qu'avec du courage, de l'obstination, de la bienveillance, de nombreuses rééducations, un enfant dyspraxique peut avoir une vie comme les autres et se construire un avenir.  Bon vent à tous.

0
0
0
s2smodern