Nos enfants peuvent avoir des problèmes de comportement, manifestations du souffrance psychologique. Il nous faut comprendre pourquoi, tenir compte de leur fatigabilité. il nous faudra peut-être les "entraîner à la vie en société".

Il peut avoir des problèmes de comportement

  • si ses difficultés ne sont pas reconnues.
  • si on lui demande des choses qu'il ne peut faire.
  • si on se moque de lui en classe,s'il est rejeté, s'il est critiqué par son professeur.
  • si son estime de soi est dévaluée, s' il n'a pas confiance en lui.

De plus il ne supporte pas la frustration, l'échec, l'incompréhension, dans ce cas, il pique une colère, boude, devient agressif.

Il faut que vôtre enfant puisse vous parler si quelque chose ne va pas; mais ne pas le surprotéger.

La fatigue

Il faut bien avoir conscience que l'enfant dyspraxique se fatigue plus vite qu'un autre enfant. Il doit se concentrer plus pour accomplir une tâche. Il travaillera mieux au début de la journée et aura fréquemment besoin de s'arrêter.

Parfois, il n'arrivera pas à reproduire avec succés quelque chose qu'il a réussi le matin ou même auparavant : il ne retrouve plus le plan d'exécution..

  • Il faut donc être patient avec lui et ne pas le stresser.
  • Il ne faut pas lui donner plusieurs consignes à la fois.
  • Il faut toujours lui donner des indications précises surtout au niveau spatial.
  • Il ne doit jamais faire plusieurs chose à la fois.

Sociabilité

L'enfant dyspraxique préfère jouer avec des enfants plus jeunes que lui ou avec des plus grands et il se rapproche souvent des adultes

  • Il regarde les autres jouer mais n'arrive pas à s'intégrer (il joue mal aux jeux de ballons, court moins vite...).
  • Il n'arrive pas à suivre les régles des jeux.
  • Il a du mal à communiquer avec les autres enfants(comment leur parler et de quoi leur parler... ).
  • Il coupe la parole, n'écoute pas.

En fait c'est peut être parce qu'il :

  • n'arrive pas à décoder le langage non verbal des autres personnes : il ne perçoit pas les sentiments des autres, il interprète mal les attitudes et ne réagit pas de façon adéquate.
  • se place trop près, dévisage ouvertement, ne regarde pas l'autre dans les yeux, touche l'autre de manière inappropriée,
  • ne comprend pas l'importance du volume de la voix : parle trop fort ou trop bas, trop rapidement ou trop lentement , ne saisit pas les plaisanteries ou les sarcasmes.

Il faut :

  • leur expliquer ce qui ne va pas en leur donnant des exemples.
  • leur faire rencontrer d'autres enfants. Inviter un ami à la maison, c'est plus facile de jouer avec une personne que de s'intégrer à un groupe.
  • lui faire rencontrer d'autres enfants dyspraxiques.