Jean-Michel Blanquer interdit l’écriture inclusive, “obstacle à la lecture et à la compréhension”, à l’école

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est InterdictionEcritureInclusive-edited-2.png.
Manuel scolaire utilisant l’écriture inclusive

La recherche d’égalité ne doit pas pénaliser les élèves par le recours à l’écriture inclusive “dont la complexité et l’instabilité constituent autant d’obstacles à l’acquisition de la langue comme de la lecture”, estime le ministre de l’Éducation nationale.

L’écriture inclusive est proscrite à l’école, confirme le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer jeudi 6 mai dans une circulaire adressée aux recteurs et rectrices d’académie, aux directeurs et directrices de l’administration centrale, ainsi qu’aux personnels du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Si l’égalité entre les filles et les garçons doit être “construite, promue et garantie par l’École de la République”, elle doit se faire notamment par “la formation de l’ensemble des personnels et la transmission d’une culture de l’égalité”, rappelle le ministère. Elle passe également par la promotion et l’usage de la féminisation de certains termes. Mais cette recherche d’égalité ne doit pas pénaliser les élèves par le recours à l’écriture inclusive “dont la complexité et l’instabilité constituent autant d’obstacles à l’acquisition de la langue comme de la lecture”.

Lire la suite sur le site de franceinfo:

Partager